ZAZIE DANS LE METRO

"[...] La compagnie [du Théâtre Mordoré] a toujours privilégié l’adaptation de grands textes littéraires connus de tous (ou qui devraient l’être) non voués initialement au théâtre. L’adaptation, le passage du roman, du conte, de la fable à la scène doit certes préserver la saveur initiale du texte, mais aussi résoudre nombre de problèmes liés aux lieux multiples, au nombre de personnages, et encore interroger quelque chose comme le rapport entre l’auteur et son œuvre, le « créateur » et sa « créature ».

 

Zazie dans le métro, le génial roman de Queneau, s’inscrit tout naturellement dans la ligne artistique de la Compagnie du Théâtre Mordoré. On y retrouve tous les axes développés précédemment (le chemin initiatique d’une petite fille, cette fois-ci), et le travail d’adaptation d’un grand texte littéraire inscrit dans la mémoire de tous. (S’y ajoute la résonnance toute intime de la part de ma propre enfance que je souhaite partager avec le plus grand nombre !). 

 

L’adaptation que je signerai interrogera aussi l’idée même de jouer : Zazie passant tour à tour de la conteuse surplombant la fable (comme un prolongement de l’auteur lui-même) au personnage principal de cette fable, passant et repassant les frontières entre roman et théâtre. On verra alors Zazie, enfant rebelle et maligne, casser le « quatrième mur », s’inviter, par exemple, dans la régie du théâtre, ou au milieu des spectateurs. Elle permettra à tous (à commencer par moi-même) de s’interroger sur l’art de se donner à voir sur une scène, de jouer et de se jouer des codes théâtraux. Elle permettra d’interroger les frontières, les limites, au sens propre comme au sens figuré.  [...]"

 

Sarash Mesguich

D'après :  Raymond QUENEAU

Mise en scène :  Sarah MESGUICH

au Théâtre Lucernaire

Prolongé jusqu'au 3 mai à 21h30

au lieu de 20h à partir du 14 avril

Pour télécharger une photo, cliquez dessus, puis une fois affichée, Clique droit / Enregistrer l'image sous.

Mention / Copyright : Chantal Depagne sauf  la première de gauche mention alain RICHARD