POLYEUCTE

DÉSIRS D’EXCÈS


Une tragédie de la passion religieuse, dont la violence iconoclaste angoisse autant qu’elle fascine !


La splendide tragédie de Corneille où l’on voit des luttes magnifiques entre le désir amoureux et le désir du martyre, entre le goût de la vie et l’attraction de la mort, peut nous aider aujourd’hui à nous approcher de cette passion religieuse qui nous angoisse autant qu’elle nous fascine. Désir d’excès, désir de mort où des jeunes gens se découvrent eux-mêmes capables d’actes effrayants contre les forces de l’amour, quitte à les sacrifier. Désir d’excès, de briser les « idoles », qui aliène beaucoup plus qu’il ne libère.
Car nous sommes aujourd’hui, dans un temps de ténèbres, et ici et là, exposés à la terreur. Corneille, dans Polyeucte, s’approche d’un gouffre.
Le poète est en avance, toujours, et la tragédie assez riche pour qu’aucune réponse univoque ne soit satisfaisante. Mais la mise en scène de ce « mystère » peut nous faire mieux comprendre ce qu’il en est de cette passion effrayante !


Brigitte Jaques-Wajeman

Auteur :  Pierre CORNEILLE

Mise en scène :  ​Brigitte JAQUES-WAJEMAN

du 4 au 20 février 2016

au Théâtre des Abbesses

 

TOURNÉE 2016

1er mars théâtre des 13 arches à brive
14 mars la scène nationale 61 à alençon
18 mars théâtre municipal de fontainebleau
2 et 3 mai la Mca d’amiens

Pour télécharger une photo, cliquez dessus, puis une fois affichée, Clique droit / Enregistrer l'image sous.

Mention Mirco Magliocca